Nos clientscommunication-1trouver-fichiers-clientsEspace JournalistesCapture d’écran 2014-01-28 à 18.50.56

Quand la top que tout le monde s’arrache rencontre la marque anglaise qui fait craquer n’importe quelle modeuse, cela donne une campagne publicitaire à très fort pouvoir de séduction. Et voici donc enfin les clichés !

Alternant entre ambiance rock, guitare en main et jean déchiré, et chic ultime, œil charbonneux et blouse transparente, l’icône anglaise apparait sublime, captée par l’appareil du photographe Alasdair McLellan.

Topshop sait ce qui plait et nous livre un petit bonus pour les fans du mannequin, en diffusant également une vidéo des coulisses du shooting, où Cara, à grand renfort de grimaces et câlins à son lapinou star Cecil, prouve une nouvelle fois qu’elle est la top la plus cool du moment.

 

 

Désormais, assister aux défilés de mode est possible sans avoir reçu le précieux sésame, grâce à l’initiative de l’institut artistique Watermill Center de New York. Pour la 1ère fois, l’institut a mis aux enchères des places en front row des défilés. Tout le monde pouvaitt participer à cette vente, mais les participants ont du casser leur tirelire. Le premier lot, qui comprend deux places VIP  pour le prochain défilé Miu Miu Automne-Hiver, qui aura lieu en mars pendant la fashion week parisienne avait pour prix de départ 10000 dollars. Le second lot, un pack composé de deux places pour le prochain défilé Fendi avec accès backstage, ainsi que deux places pour Giorgio Armani et Prada a lui été mis à prix à 25000 dollars. Cette vente aux enchères était destinée à récolter des fonds pour soutenir les jeunes artistes inscrits au programme de résidence du centre d’art. Une nouvelle forme de mécénat qui confirme une tendance qui se développe : l’ouverture de l’industrie de la mode à de nouveaux publics.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du nouveau dans le monde des décolletés !

Wonderbra lance l’innovation My Natural Push-Up,

un soutien-gorge 0 rembourrage pour un effet Push Up très naturel

et un décolleté subtilement magnifié !

Avec ce modèle les filles, on ne pourra plus vous accuser de tricher ;)

Louboutin ne compte pas s’arreter en si bon chemin et passe à la vitesse supérieure !

Maintenant le rouge écarlate de la marque ne se portera plus seulement sur la semelle des fameux escarpins mais aussi directement sur nos cuticules !

En fait, le premier vernis à ongles Louboutin est commercialisé depuis ce mercredi dans la boutique Louboutin sur la 5e avenue de New York à 50 dollars la pièce (environ 37 euros). Mais aussi, pour nous les françaises, sur le e-shop de la marque.

A noter que le positionnement ultra luxe de ce vernis est très clair, car son prix fait de lui le plus cher du marché devant ceux de Tom Ford ou de Chanel…

Christian Louboutin compte bien sûr developper une gamme et les autres vernis de la ligne seront commercialisés en deux temps au courant du mois d’août aux Etats-Unis. La commercialisation commencera début août en Europe et début septembre au Moyen-Orient.

En France, les produits seront disponibles notamment au Printemps sur le boulevard Haussmann, à partir du 25 août.

L’ouverture d’une boutique dédiée exclusivement à la cosmétique est prévue à la fin de l’année dans la galérie Véro-Dodat à Paris, près de la boutique de chaussures, a déclaré Christian Louboutin.

La diversification est belle et bien en marche chez le géant de la chaussure à talons !

Projet photographique participatif financé par crowdfunding en collaboration avec Mediapart, La France Vue d’Ici vise à rassembler  sur une durée de trois ans les témoignages  d’une trentaine de photographes (français ou pas), qui livrent leur vision d’un pays en mutation.

La France Vue d’Ici vise à raconter dans la durée la diversité des représentations du « vivre en France » sur une longue durée : sous réserve de la collecte de fonds nécessaires, tout photographe pourra déposer sa candidature sur le site lafrancevuedici.fr afin de participer au projet. Les internautes sont ensuite invités à échanger avec les photographes retenus via leur blog, et une carte interactive sur le site du projet indiquera la localisation de chacun d’eux.

Les premières photographies sont maintenant visibles. On vous laisse aller les découvrir sur le site :

www.lafrancevuedici.fr/

Plus qu’une semaine pour donner vie au projet sur le site de Kiss Kiss Bank Bank.

Après la présentation des quatre nouvelles montres de A. Lange & Söhne, le 24 Octobre 1994 dans le Palais résidentiel de Dresde, le monde de la Haute Horlogerie n’a plus été le même. Les montres mécaniques ne venaient plus seulement de Suisse, mais de Saxe, une fois de plus. En effet, avec leurs nouvelles idées techniques, une signature de construction unique, et la perfection de l’artisanat, les quatre montres présentées établirent une nouvelle norme. Ce moment historique a été le point culminant de quatre années de travail et de développement intensif.

La réunification de l’Allemagne ayant ouvert la porte à de nouveaux commencements, Walter Lange a fondé Lange Uhren GmbH le 7 Décembre 1990, à Glashütte, et a inscrit la réputation de la marque dans le monde entier. Avec son partenaire d’affaires, Günter Blümlein, il se mit à reprendre la tâche interrompue de ses ancêtres. A première vue, cela semblait être un objectif totalement irréaliste : que les meilleures montres du monde soient fabriquées à nouveau en Saxe, sous le nom de A. Lange & Söhne.

La plus grande sensation a été faite par la LANGE 1 d’origine. Avec son cadran asymétrique et la première grande date sur une montre-bracelet fabriquée en série. Elle est rapidement devenue le visage de la marque. Et en tant que modèle de A. Lange & Söhne, elle est devenue iconique. La grande date Lange caractérise aussi les modèles classiques femme et homme ARKADE et SAXONIA. Dans le TOURBILLON « Pour le Mérite », avec le premier mécanisme fusée-chaîne à être utilisé dans une montre-bracelet, A.Lange & Söhne a prouvé qu’elle avait repris sa position ancestrale dans la discipline ultime de la Haute Horlogerie.

Les quatre premières montres A.Lange & Söhne de l’ère nouvelle ont posé les bases d’une collection qui se compose désormais de cinq familles de montres avec de fortes caractéristiques, comprenant plus de 70 références. Les quatre premiers mouvements de la société ont été suivis par plus de 45 autres calibres de manufacture, dont plus de la moitié sont encore en production. Ces chefs-d’œuvre de la Manufacture faisant appel au plus haut niveau de l’artisanat, sont utilisés exclusivement par A.Lange & Söhne. Cela garantit la plus grande liberté d’action aux développeurs qui souhaitent apporter de nouvelles idées.

 

La « Cool Lab » Mode de l’Été Indien 2014 : Louis Pion x Missiu !

Louis Pion collabore avec Missiu pour proposer une ligne inédite de montres aux bracelets dentelles exclusifs : un duo tendance !

La transparence, la légèreté et la délicatesse de la dentelle Missiu associée à la douce géométrie du boîtier Louis Pion feront de cette montre bijou, la star romantique de l’été indien 2014.

Un Must-have à porter à la rentrée pour laisser flotter sur votre poignet un joli souvenir des vacances passées.

Cette montre bijou Louis Pion s’accompagne d’un second bracelet Missiu à porter ensemble ou séparément.

Prix : 59€ la montre bijou + un bracelet Missiu. Disponible en Octobre 2014 en série limitée

 

 

 

Le Festival Fnac live revient pour sa 4ème édition du 17 au 20 juillet sur la parvis de l’Hôtel de Ville. Pour fêter ses soixante ans, la Fnac a prévu 28 concerts gratuits avec de nombreux artistes français. Les concerts, programmés à partir de 17h30 chaque soir, sont en accès libre sur le parvis de l’Hôtel de Ville, où une scène sera installée. Au programme cette année Julien Doré, La Femme, ou encore M. Depuis l’an dernier, quelques shows plus intimistes sont organisés en plus dans l’enceinte de la mairie de Paris. Pour assister aux quatre soirées de 2014 dans le grand Salon de l’Hôtel de Ville, les places sont à retirer gratuitement dans les billetteries des magasins Fnac de Paris et d’Île-de-France à partir du mercredi 16 juillet à 10h.

Demain, samedi 12 Juillet, le Palais Galliera dévoilera sa nouvelle exposition temporaire :  » Les années 50 : La mode en France, 1947-1957″

les années 50 représentent une période importante pour la mode française. Fermées durant la guerre, les maisons de couture renaissent avec succès à la libération.

Début 1947, alors que le pays est encore sous rationnement, Christian Dior lance sa première collection de couture et fait scandale en présentant des robes généreuses en tissu. Période du New Look, les années 50 sont aussi marquées par la sobriété avec le tailleur Chanel et l’émergence de jeunes talents comme Yves Saint Laurent qui portent la mode dans une ère nouvelle.

Le Palais Galliera s’est penché sur le style si caractéristique de cette époque : tailleurs à jupes crayons et taille de guêpe, escarpins pointus, jupes à corolle, imprimés colorés aux motifs fleuris et rayés mais également sur les noms qui l’ont marquée, que ce soit dans le patrimoine français de la haute couture (Schiaparelli, Balenciaga, Pierre Balmain, Hubert de Givenchy ou Christian Dior) ou le prêt-à-porter (Carven, Robert Piguet, Paquin ou Jean Dessès).

Exposition « Les années 50 : La mode en France, 1947-1957″, du 12 juillet au 2 novembre 2014, au Palais Galliera, 10, avenue Pierre Ier de Serbie, 75016 Paris.

Ouverture du mardi au dimanche de 10h à 18h, sauf les jours fériés. Nocturne le jeudi jusqu’à 21h. Toutes les informations sur www.palaisgalliera.paris.fr

Avis à tous ceux qui portent des sous vêtements ! :)

C’est pour cette année !  La première édition des Awards de la Lingerie pour laquelle les internautes sont invité(e)s à voter pour leur marque préférée ! Du 15 juillet au 30 août 2014, les français(es) peuvent participer à faire élire leur marque lingerie coup de cœur sur le site dédié à l’événement : lingerie-awards.lemoncurve.com/

En parallèle, un jury d’experts va se réunir pour étudier et finalement récompenser les « meilleures » marques de lingerie dans 10 catégories déjà définies :

- La marque de lingerie de l’année

- La marque de maillot de bain de l’année

- La marque de lingerie de séduction de l’année

- La marque grande taille de l’année

- La collection shapewear de l’année

- Le soutien gorge Push Up de l’année

- Le soutien gorge bandeau de l’année

- Le soutien gorge de sport de l’année

- Le meilleur créateur de l’année

et pour finir le coup de coeur de Lemon Curve, qui est le site spécialisé dans la lingerie qui organise ces « Lingerie Awards ».

Ces prix seront attribués en fonction de critières très précis et très stricts comme l’innovation, le confort, le maintien, la réponse aux besoins des femmes, l’esthètique, la qualité ou encore la technicité.

Personnellement, nous pensons chez Phitoussi Communication, que tous ses critières sont tout à fait présents chez WONDERBRA et PLAYTEX… Si vous voulez un petit coup de pouce avant d’aller voter ! ;)






@Twitter