• Art

Merci Romy !!!!

karine / 16.11.2011 / Laisser un commentaire

Parce que c’est elle, l’une des plus grandes actrices françaises. Parce que nous l’avons vu devenir de jeune fille à femme sous nos yeux de « Sissi  » à la « Piscine » ou aux « Choses de la vie » et que forcément nous nous sommes identifiées à elle.

Parce que l’exposition retranscrit à merveille sa filmographie, ses choix, sa beauté et son émotion tout en nous montrant à quel point elle a été bénie des dieux mais aussi frappée par le destin….

Parce que Jean-Pierre Lavoignat, qu’on ne présente plus (fondateur de Première puis de Studio Magazine, journaliste ciné pour Canal+) et comissaire de l’exposition, a une fois de plus, réalisé un tour de magie en la mettant en lumière comme lui seul peut le faire.

Parce que l’expo est tout simplement sublime, instructive et nous submerge d’émotions, courez voir l’exposition consacrée à Romy Schneider à l’Espace Landowski jusqu’au 22 février 2011.

Et si vous souhaitez prolonger la magie de cet événement, procurez vous vite le dernier Hors Série Studio Magazine consacré à cet événement

www.exporomyschneider.com

Espace Landowski – Boulogne Billancourt

Métro Marcel Sambat ou Boulogne Jean Jaures

Jusqu’au 22 février 2012

Libération met à l’honneur le photojournalisme dans ce Hors-Série « Images 2011″ en format magazine.
On y retrouve les images marquantes retraçant l’année 2011, du Royal Wedding, au printemps arabe en passant par l’affaire DSK.
Au delà de l’actualité en images, cet exceptionnel numéro nous permet de faire un gros plan sur le travail des photographes de Libération dans la société d’aujourd’hui, et de faire le décryptage d’une profession en pleine mutation et avec ses problématiques.
Un très bel ouvrage, peu onéreux, qui offre une belle rétrospective de l’année 2011 qui s’achève.

Hors-série Images 2011 : une année en photos dans l’œil de «Libération»
164 pages, disponible pour 7€ en kiosques ou sur la Libé Boutique.

20 ans de carrière ? Cela se fête. Et ce n’est pas Christian Louboutin le célébrissime designer à la semelle rouge qui nous dira le contraire. Au programme ? Un livre spécialement édité pour l’occasion retraçant les plus beaux modèles de ses collections, le tout au cour d’une interview remplie d’anecdotes. Et ne n’est pas fini, une exposition au design museum de Londres en mars prochain fera la rétrospective de la carrière du créateur. Enfin, comme un clin d’œil à son passé de stagiaire aux Folies Bergère, c’est avec les filles du Crazy Horse que ses souliers donneront le spectacle final de cet anniversaire décidemment SO LOUBOUTIN !

LE BONBON LANCE «PARIS BY LE BONBON», CITY MAGAZINE DESTINÉ AUX VISITEURS ÉTRANGERS DE LA CAPITALE

«Paris by le Bonbon» veut leur offrir «la possibilité de visiter Paris autrement, en suggérant à ses lecteurs de devenir des ‘privilégiés’ par la découverte de lieux typiquement parisiens qui leurs sont méconnus et cachés». Le magazine se donne pour mission d’accompagner les touristes dans leur séjour et de leur faire explorer «les endroits incontournables du ‘vrai’ Paris».
Disponible début décembre, rédigé en anglais, format A5, quadri, avec 48 pages en imprim’vert, «Paris by le Bonbon» sera tiré à 45 000 exemplaires et distribué gratuitement tous les mois dans plus de 800 lieux de fréquentation touristique (hôtels, restaurants, bars…).

Devenu en 35 ans synonyme de prestige, d’exception et de réussite à travers le monde, Dubail représente aujourd’hui quatre enseignes aux adresses prestigieuses situées au cœur de Paris, à proximité des grands hôtels et des artères chics de la capitale.

Fruit de son professionnalisme et de son énergie, la famille Dubail est désormais reconnue comme un acteur à part entière dans le cercle très fermé de la haute joaillerie et horlogerie. Elle a établi des partenariats ultra privilégiés avec les plus grandes manufactures horlogères dont A.Lange & Söhne, l’une des plus prestigieuses au monde qui vient d’être élue première marque allemande de luxe par le magazine économique “Wirtschafts­woche”.

Sa boutique du 21 place Vendôme vient d’être entièrement repensée et devient désormais la plus grande boutique de plain-pied de toute la place Vendôme. L’esprit de la boutique est resté le même mais les volumes, dimensions et perspectives ont changé avec l’intégration de deux majestueuses colonnes de pierre, découvertes pendant les travaux, ainsi que d’un magnifique plafond en verre qui dispense désormais de la lumière naturelle à toutes les lignes de bijoux et de montres en leur permettant de briller de mille feux.

Fans et amateurs de bijoux et montres d’exception, n’attendez plus et découvrez ce nouvel espace luxueux qui vous fera rêver…

Boutique Dubail – 21 place Vendôme – 75001 Paris

Tél : 01 42 61 11 17

www.dubail.fr

« Le journal d’un fou » est à l’origine une nouvelle écrite par l’auteur russe Nicolas Gogol, et publiée pour la première fois en 1835 ; elle est considérée comme l’une des œuvres les plus marquantes de l’écrivain.

Adaptée au théâtre, cette pièce est l’occasion de passer un très bon en compagnie du jeune Syrus Shahidi qui interprète à merveille le rôle d’un fonctionnaire médiocre, pauvre, sans réelle instruction, avec des rêves trop larges pour lui, et un amour sans espoir.
Voilà donc,  l’histoire d’un homme dont l’avenir est incompatible avec ses rêves et qui subit sa vie au lieu de la vivre. En se déconnectant peu à peu de la réalité et en basculant au cœur d’un univers névrotique, il mène un voyage au cœur de la folie qui paraît être la seule échappatoire à ce marasme quotidien.
Ce personnage du  » fou  » reste d’une actualité déconcertante. On souffre, on rit, et surtout on se questionne.  La pièce nous transporte et nous confronte à ce qu’il y a de plus perturbant : la folie ! Ici, elle permet de supporter les moments gris, monotones et sans perspectives qui peuvent constituer une vie.

Entre comique et tragique, rire et épouvante, l’équation semble réussi pour Syrus Shahidi et Wally Bajeux. Le Journal d’un fou laisse sans voix…

Auteur : Nicolas Gogol
Artistes : Syrus Shahidi
Metteur en scène : Wally Bajeux

Théâtre de Nesle (grande salle), Paris

Du 11 novembre 2011 au 14 janvier 2012
tarifs : A partir de 15 €
Conditions générales de vente.


Aujourd’hui oublions un peu que l’hiver est proche et plongeons nous dans

les tendances du Printemps Eté prochain

Cols fermés façon Claudine et plissé soleil… Le style Preppy va

fouler le bitume estival. Oubliez le décolleté, pas de rigueur la saison prochaine

et optez pour la longueur au niveau du genou avec jupes et bermudas… Matières

légères avec l’Organza et couleurs pastelles, la douceur bercera vos tenues.

Toujours des couleurs flashy, tournesol et orange flatteront votre teint hâlé.

Adieu le cuir place au métal en touche sur les vêtements, version totale en accessoires

Un rescapé de l’hiver, le python !

Alors que le 8ème Salon « Les Montres », rendez-vous annuel des amateurs de belle horlogerie se tient Place Saint Germain des Prés à Paris jusqu’au 5 novembre 2011, une nouvelle créé la surprise dans le milieu des accessoires : Karl Lagerfeld lance sa ligne de montres !

Signée sous la licence du géant FOSSIL, la Collection de Karl sera déclinée pour hommes et pour femmes et sera distribuée à partir du printemps 2013.

Il nous tarde de synchroniser nos montres à l’ère Fashion Karl !

D’ici là,  collectionneurs et néophytes pourront accéder gratuitement à la manifestation « Les Montres » (événément cité plus haut) organisée par Arnaud et Jean Lassaussois. Réunissant 15 marques parmi les plus prestigieuses de l’horlogerie mondiale haut de gamme (A.Lange and Söhne, Bell & Ross, Blancpain, BRM, Chanel, Hermès, Hublot, IWC, Jaeger LeCoultre, Panerai, Pequignet etc..), cet événement offrira un voyage d’exception au cœur de la création et du savoir-faire horloger pour tous les amoureux/ses de belles montres.

On les connaît, on les aime mais ce sont surtout de vrais repères dans nos vies quotidiennes ; les marques sont des symboles, des images, des noms avec des messages qui véhiculent de la valeur pour les consommateurs.

Le Grand Livre des marques, parrainé par l’Union des annonceurs (UDA) est un ouvrage original qui décortique et nous fait redécouvrir 36 des marques les plus puissantes en France ( Hors luxe).
Ce recueil apporte, en effet, une foule d’anecdotes, d’informations historiques et stratégiques pour mieux connaître les marques que l’on côtoie au quotidien et, avant tout, celles comme étant les préférées des Français ; on retrouve d’ailleurs en tête: LU, Google et Yoplait.
Vous pourrez ainsi apprendre que Michelin, a été élu, en 2000, meilleur symbole de marque de tous les temps ou encore que René Goscinny, le créateur d’Astérix, voulait que le parc s’appelle « Uderzo-Goscinny-Land »!

L’étude a été réalisée l’an dernier par l’institut Toluna auprès d’un échantillon représentatif de plus de 5 000 internautes qui en ont évalué un millier.

Disponible depuis le 20 Octobre,
29 € TTC. Editeur : Maria Felix Frazao – Le Cherche Midi

« go back




@Twitter