Arte lance la première web-fiction exclusivement sur Facebook

Après la série policière « Addicts », diffusée sur internet, Arte lancera à partir du 18 avril la première web-fiction diffusée en exclusivité sur Facebook, « 60 secondes » : chaque jour les internautes plongeront dans le quotidien d’une jeune parisienne à travers sa webcam.

Contrairement au premier polar diffusé sur arte.tv et Daily Motion, c’est sur le réseau social Facebook qu’Arte a choisi d’innover.

« Tous les jours, à 19H00, la caméra de l’ordinateur d’une jeune parisienne, Fantille, interprétée par Karina Testa, se déclenche automatiquement et recueille ses confidences », a expliqué à l’AFP Joël Ronez, responsable du pôle web d’Arte France.

On suit cette jeune parisienne de 27 ans, de façon linéaire, pendant 63 épisodes d’une minute, avec ses objectifs : démissionner avant l’été et coucher le premier soir.

Avec un budget de 110.000 euros contre 1,2 million d’euros pour « Addicts », la chaîne a choisi Facebook, car « c’est la destination majeure du web, très consommatrice de contenu ». « C’est aussi un univers qui se suffit à soi-même, un environnement qui dispose de ses propres usages et de son propre public », souligne le responsable d’Arte. C’est aussi la possibilité de dire le fameux +J’aime+ et du coup de faire partager ce programme à ses amis ».

« Facebook, c’est une machine de guerre de la viralité », s’enflamme Joël Ronez.

Pas question pour autant pour Arte de dupliquer ses programmes de télévision sur les tous les nouveaux supports. « On a une offre spécifique pour Facebook comme on en aura une autre destinée spécifiquement au mobile. On conçoit des contenus en fonction des contextes où ils sont consommés », insiste-t-il.

Les 63 épisodes de 60 secondes seront mis en ligne du 18 avril au 21 juin (www.facebook.com/60secondes).

This entry was posted in Actu, Art and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *