Faust Cardinali, en scène !

« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. »

Cette phrase de Marcel Proust m’est revenue à l’esprit en découvrant en mars dernier l’exposition de Faust Cardinali à la Galerie MiniMasterpiece, à Paris.

Ses étonnants bijoux-sculpture sont de plus en plus de véritables épiphanies.

Cette fois-ci l’artiste à créé lui même sa scénographie/installation: une ville miniature s’érige dans un espace métaphysique, où les bâtiments sont évoqués par des volumes minimalistes, les murs sont tagués de mots clés évocateurs d’une fin du monde joyeuse et poétique. Un personnage des aventures de Tintin, un Monsieur Dupont peint en blanc, erre parmi les volumes, ayant perdu pas seulement le nord mais aussi son double, englouti dans cet univers laiteux d’où émergent les bijoux, transformés par l’échelle renversée de la mise en scène en monuments d’un monde qui est en même temps passé et futur, réel et imaginé.

A travers les lignes qu’il a tracé entre ses oeuvres, l’artiste nous plonge au coeur de ses matières et de ses formes, assemblées d’une façon inédite et savante.

Spectaculaire le « obtorto collier », où le pain carbonisé, sculpté à travers un processus mystérieux, se transforme en minéral précieux.

La bague/peigne « barofen » évoque le mouvement d’une main entre les cheveux…

Le voyage au royaume de Faust nous nous amène à la découverte de nouveaux paysages, et aussi à avoir de nouveaux yeux.

by Cara, mai 2020

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.