Yves Saint Laurent, l’Eternel…

Une fois n’est pas coutume, j’ai le plaisir de découvrir ce matin une très belle dépêche AFP consacrée au maestro Yves Saint Laurent, que j’ai envie de vous faire partager, car oui Yves Saint Laurent, le grand, (sa maison de couture) à 50 ans ! Et cela s’honore 😉

PARIS, 30 nov 2011 (AFP) – La robe Mondrian, la femme fatale en smoking, l’aventurière en saharienne… : 50 ans après la création de sa maison de couture le 4 décembre 1961, appartient au patrimoine culturel français, plébiscité dans le monde entier malgré sa disparition en 2008. « Il reste beaucoup de choses de Saint Laurent partout. Les plus importantes sont celles qui se voient peut-être le moins », dit à l’AFP , 81 ans, qui a cofondé et dirigé pendant 40 ans la griffe YSLet s’occupe aujourd’hui de la fondation créée en hommage au grand couturier qui fut son compagnon.

« Saint Laurent a complètement façonné son époque. Tout le monde a un Saint Laurent sans le savoir. Il a inventé tout l’univers masculin qu’il a passé sur les épaules des femmes: smoking, caban, saharienne… Il représente son pays, ô combien ! », ajoute l’homme d’affaires.

« Il disait que la mode n’est pas un art. Moi, j’ajoute : mais il faut un artiste pour la créer », poursuit M. Bergé qui compare le statut d’Yves Saint Laurent à celui d’un grand peintre et décrit une personnalité dont l’influence va bien au-delà de la mode, propre à « une seule autre »: . « Ils ont pénétré sur le territoire social et ils ont eu une complicité avec les femmes et la rue. Ce sont les deux seuls », dit-il.

Yves Saint Laurent a connu la gloire dès son premier défilé chez  où il avait succédé au maître en 1957. A l’époque, sa ligne « Trapèze », qui rompt avec les tailles de guêpe, a un succès fou. Le 4 décembre 1961, il crée sa propre maison en partenariat avec Pierre Bergé et s’installe au 30 bis rue Spontini à Paris. Ensemble, le premier à la création, le second à la gestion, ils vont bâtir une griffe dont le logo en trois lettres noires entrelacées a fait le tour du monde et symbolise encore l’élégance à la française.

La marque, propriété de , pesait l’an dernier près de 270 millions d’euros de chiffre d’affaires. Les parfums et cosmétiques sont aux mains de .

Picasso, Mondrian, pop art

Saint Laurent a 25 ans lorsqu’il présente sa première collection le 29 janvier 1962. Il va inventer le vestiaire de la femme moderne : le caban et le trench-coat, le tailleur-pantalon, le jumpsuit… Il se sert des codes masculins pour donner à la femme sa liberté et il habille toutes les femmes, pas seulement les riches clientes (….) car, comme le créateur le dit si bien « un vêtement c’est avant tout pour habiller une femme, pas pour se faire plaisir, pas pour assouvir des fantasmes ».

©Agence France Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.