Le musée d’Orsay (Paris) a réouvert ses portes. Sa rénovation aura duré deux ans, et s’avère exemplaire.

 

 

Le musée d’Orsay a fait peau neuve sans jamais avoir eu besoin de fermer ses portes. La rénovation s’est déroulée de façon discrète, presque invisible, derrière des bâches siglées. En deux ans, 7 200 mètres carrés, soit plus de 40 % de la surface d’exposition, ont été rénovés, et 1 000 oeuvres, sur les 1 850 présentées, déplacées. Le résultat est étonnant. Lumière zénithale et éclairage haute technologie, murs violets, bleus ou verts, parquets foncés et tableaux accrochés à bonne hauteur, parfois sur deux niveaux. On est loin du mausolée austère imaginé par l’Italienne Gae Aulenti lors de la création du musée, en 1986.

L’idée des travaux provient de l’objectif, à l’origine plus modeste, d’exploiter le pavillon Amont du musée . En 2012, d’autres petites salles seront à leur tour transformées. On abordera ensuite les espaces du médian Seine. L’achèvement complet des travaux devrait se situer autour de 2015.

Au bout d’un quart de siècle, Orsay n’était plus adapté pour accueillir les trois millions de visiteurs annuels réclamant des chefs-d’oeuvre impressionnistes se perdant dans des salles en chicane, des passages en cul-de-sac, déprimant dans une cafétéria digne d’un hall de clinique – le nouveau Café des Hauteurs, des frères Campana, produit l’effet inverse.

 

Suivez la couleur !

A droite, nouvelles salles post-impressionnistes (Gauguin et Van Gogh). A gauche, une création forçant l’admiration : le pavillon Amont. Sur ces cinq niveaux gagnés sur une ancienne salle des machines les collections sont emballantes. Tout là-haut, au cinquième étage, derrière les horloges géantes de l’ancienne gare, la galerie des Manet, Monet, Renoir, Caillebotte et consorts propose un parcours non plus monographique, mais thématique et historique.

This entry was posted in Art, Exposition, Voir and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *