Plongeons dans l’art…

C’est au milieu des bulles du jacuzzi de ma piscine parisienne préférée que je me suis imaginée quel pourrait être le lieu idéal qui réunirait mes hobbies.
Sport nautique et peinture ne sont de premier abord pas quelque chose d’évident à concilier. Il est clair qu’une bouée canard n’a rien à faire au milieu des pinceaux d’un atelier d’artiste, et qu’il n’est pas obligatoire de porter un bonnet en plastique bleu pour créer !
« C’est la nuit qu’il est beau de croire en la lumière », disait Edmond Rostand, alors j’ai continué d’imaginer…
Et voilà qu’aujourd’hui, par hasard, je tombe sur un article qui vente l’originalité du musée « La Piscine » de Roubaix!
Mon rêve est exhaussé !!!
En effet, ce musée d’Art et d’Industrie est installé dans l’ancienne piscine municipale de la ville. L’intérieur du bâtiment est d’une grande beauté, combinant le style byzantin et mauresque à la tendance Art déco de l’époque.
Il est d’ailleurs inscrit au patrimoine du XXe siècle.
Que l’on soit amateur d’art ou non le musée La Piscine est une véritable curiosité qui mérite que l’on s’y arrête quelques heures. Sa visite vous séduira pour ses collections, mais aussi pour le lieu qui les abrite.

Devinez où je vais passer mon prochain week-end…

Un billet d’humeurs et d’humour à ne pas louper…

Avis aux dragueurs, ne lui demandez pas l’heure : Telle une déesse Camille vous méduse…
Comment dire ? Le regard de Camille c’est tout un poème… enfin plutôt une stratégie puisque sa meilleure défense c’est l’attaque !
« Camille attaque » c’est ainsi que Camille Chamoux, la chroniqueuse enjouée et insolente des tendances comportementales de « l’Edition Spéciale » (Canal Plus) a choisi d’intituler son premier One Women Show (jusqu’au 28 mars au Point Virgule – Paris IV).
D’emblée, elle annonce la couleur et nous fait partager tout ce qu’elle a toujours rêvé de faire : à travers les tribulations d’une trentenaire névrosée dans la jungle urbaine, Camille chantonne, Camille déconne, Camille soupçonne, Camille étonne, Camille détonne… Camille en fait des tonnes… bref, Camille cartonne !
Pour passer une bonne soirée, un billet d’humeurs et d’humour à ne pas louper…

Clin d’œil : Camille, moi aussi j’ai grandi en écoutant du Pierre Bachelet… on s’en remet tu sais !

Champagne!!

Prenez une bonne dose de bulles, un soupçon de New York, une pincée de finger food, secouez bien fort, versez au 19 rue de l’Etoile dans le 17 ème arrondissement, et vous obtiendrez Flûte.
Créé en 1997 par un français, Hervé Rousseau, le premier Flûte ouvre ses portes à New York. Enfin les new yorkais ont l’occasion de découvrir le champagne! Aux vues de son succès, Hervé ouvre un deuxième bar dans le quartier de Gramercy .
Mais le champagne sans la France, ce n’est plus vraiment du Champagne! Alors, 10 ans après l’ouverture du premier bar, Hervé a décidé d’exporter son concept à Paris: Flûte l’Etoile est né!
Dans une atmosphère cosy, chaleureuse et intimiste, le champagne coule à flots et des cocktails innovant vous émerveillent… Une petite faim?? direction les finger food: saumon, fois gras, nems fusion et même caviar!! Mais avec quel champagne?? L’équipe de Flûte, coachée par la bar tender de New York, Maija, est là pour vous conseiller. Chez Flûte, chaque clients est considéré et servi comme un VIP!! Mais encore?? Des soirées jazz, un menu dégustation avec 3 coupes de champagne à 19 euros, des tastings night, des possibilités de privatisation… La musique ne vous plaît pas?? il suffit de brancher votre propre I-Pod et de mettre la musique que vous voulez!! Il fait trop clair?? pas de problème! vous pouvez régler vous-même l’intensité de la lumière!!
Et il y a encore beaucoup de belles surprises à découvrir chez Flûte! Alors rendez-vous du mardi au samedi de 17h à 2h au 19 rue de l’Etoile, Paris 17
PSCHHTT!