Great English Slogans, la pub américaine des 60 dernières années

Couverture Great English Slogans

Great English Slogans est un livre à la fois de grammaire anglaise pour les étudiants et actifs français désireux d’apprendre l’anglais et un livre d’anthologie de la publicité anglaise et nord américaine des 60 dernières années.

Dans une totale fantaisie, les règles de grammaire, si difficiles à cerner, sont expliquées et illustrées à partir de slogans publicitaires et de phrases du cru de l’auteur.

Chaque campagne (une centaine) est représentée et commentée non seulement sur le plan de la linguistique, mais également sur le plan de l’histoire, de la sociologie de l’époque et de la stratégie commerciale déployée par l’entreprise à travers sa campagne.

Un livre instructif tout en étant amusant et décalé, à découvrir !

 

Great English Slogans, Alain Levy aux Editions Bréal

James Bond & son amour des montres

couv EXE BOND.jpg

Royal Quartz et Les Editions du Cherche-Midi co-éditent « James Bond, l’espion qui aimait les montres » de Frédéric Liévain. Depuis sa création par Ian Fleming en 1952, James Bond ne s’est jamais séparé de…sa montre. Bien plus que de luxueux accessoires, les montres ont façonné la « James Bond way of life ». Dans les romans comme dans ses films, James Bond est un véritable maitre du temps.

Frédéric Liévain, journaliste-réalisateur, cinéphile, grand admirateur des aventures de l’agent 007, a ainsi publié de nombreux articles et réuni une collection de documents et anecdotes inédits sur les montres de James Bond. L’occasion pour les passionnés d’horlogerie de (re)découvrir les modèles mythiques portés par l’espion : la Submariner de Rolex, la Digitale de Seiko ou encore la Seamaster d’Omega.

A paraitre le 5 novembre 2015,
Frédéric Liévain, « James Bond, l’espion qui aimait les montres »
Collection Beaux Livres – Royal Quartz et Cherche-Midi

Les impératrices de la mode vues par Yseult Williams

Laurence Phitoussi Communciation
Papesses de la mode, toujours au front row des défilés, les rédactrices en chef des grands magazines féminins ont aujourd’hui le pouvoir de faire et défaire la carrière d’un couturier.

Yseult Williams, ancienne rédactrice en chef à Marie Claire et ayant lancé et dirigé le magazine Grazia, s’est intéressée à ces divas de la presse et dresse le portrait  de six femmes visionnaires qui ont marqué et influencé la mode, dans son livre Les impératrices de la mode.

Le lecteur retrouvera ainsi :
Edna Woolman Chase (Vogue 1914-1952)
Carmel Snow (Harper’s Bazaar1934-1958)
Marcelle Auclair (Marie Claire 1937-1977)
Hélène Lazareff (Elle1945-1973)
Diana Vreeland (Vogue 1962-1971)
Anna Wintour (directrice de Vogue depuis 1984)
Disponible dès le 17 septembre, Editions de La Martinière

Marie Claire édite « 60 ans de mode »

 

 

Le magazine Marie Claire fête ses 60 ans et édite pour l’occasion un ouvrage dédié à la mode

Le livre titré simplement  » 60 ans de mode  » explique l’histoire de la mode à travers ses plus grands créateurs et photographes avec plus de 200 photos ayant contribué au succès du magazine, parmi lesquels Sarah Moon, Patrick Demarchelier, Helmut Newton et Paolo Roversi.

Jean Paul Gaulthier, Christian Lacroix, Georges Vigarello, Mathilde Monnier ou encore Paloma Picasso ont également contribué à l’élaboration de l’ouvrage.

Le livre délivre aussi une étude sociétale des tendances vue par des sociologues, des artistes, des designers et des articles ayant marqué l’histoire du magazine

« 60 ans de Mode » sera en vente dès demain le samedi 4 Octobre en version numérique et le 10 Octobre en Livrairie au prix de 29,90 euros.

De quoi mêler mode et lecture pour notre plus grand plaisir !!

J-3 : La haute horlogerie a rendez-vous lundi à Genève

La 24ème édition du Salon International de la Haute Horlogerie s’ouvre lundi 20 janvier à Genève, en Suisse et se déroulera toute la semaine. Quelque 13 000 professionnels autour de 16 marques prestigieuses, celles du groupe Richemont (A. Lange & Sohne, Baume & Mercier, Cartier, IWC, Jaeger-LeCoultre, MontBlanc, Panerai, Piaget, Ralph Lauren, Roger Dubuis, Vacheron Constantin et Van Cleef & Arpels). S’y ajoutent hors Richemont Audemars-Piguet, Greubel Forsey, Parmigiani et Richard Mille. Le salon confirme année après année la position mondiale de Genève en tant que plateforme de la haute horlogerie. A l’occasion du salon, la Fondation présente une exposition historique sur le thème «L’horlogerie, fille de l’astronomie». Elle met en perspective ce que la mesure du temps doit aux avancées scientifiques dans la perception de l’univers. Une montre n’est pas seulement un objet qui donne l’heure, c’est le fruit d’une formidable aventure humaine !.