Emprise, la nouvelle ligne horlogère et joaillière de Louis Vuitton

La femme Louis Vuitton nous propose aujourd’hui un nouveau voyage et nous précipite dans une mise en abîme psychédélique, pour nous présenter sa nouvelle collection de joaillerie.

Sous l’emprise de son regard charbonneux et aussi hypnotique que les pierres en quartz fumé de ses pendentifs, elle nous attire jusqu’aux origines de la Maison Louis Vuitton, sur le rythme quasi mystique de la musique de Gesaffelstein.

Nous découvrons alors que l’architecture haussmannienne et les lignes de la malle iconique de la Maison ont inspiré le design des pièces joaillières, ainsi que le cadran de la montre Emprise, résolument destinées à la parisienne contemporaine, mystérieuse et envoûtante.

Lien de la vidéo : www.youtube.com/watch?v=ssYjSrLDoSY

L’Art Wall interactif de Louis Vuitton

Louis Vuitton nous propose une rétrospective interactive sur son site internet, « Art Wall », dans laquelle on peut retrouver les différentes collaborations artistiques de la Maison.

Du soulier rouge, Objet du désir, de Nathalie Decoster, à la toile monogram de Richard Prince, en passant par les graffitis de Stephen Sprouse ou le Keepall sculpté en bronze de Sylvie Fleury, chaque image nous dévoile, par un simple clic, l’histoire de ces rencontres entre l’univers de l’art contemporain et celui du malletier.

A vos plumes!

Noël est la période des retrouvailles et des dîners en famille mais c’est avant tout la période où l’on se fait plaisir !! C’est pourquoi les calligraphes et les amateurs de carnets de cuirs et d’encriers seront ravis d’apprendre qu’à partir du 13 décembre 2012, Louis Vuitton a installé son cabinet d’écriture éphémère place Saint-Germain-des-Prés. L’art du stylo à plume vous sera enseigné par une équipe composée d’artistes, de calligraphes, relieurs, papetiers et maroquiniers. A cette occasion, l’ancienne librairie La Hune se verra transformée en salon littéraire jusqu’au 31 décembre 2012 et vous pourrez y débattre d’ouvrages sélectionnés par la journaliste et écrivain Laure Adler. Faites-vous plaisir !

Louis Vuitton s’invite dans les vitrines de Noël des Galeries Lafayette

Cette année, c’est la maison malletière Louis Vuitton qui s’invite en exclusivité dans les vitrines du grand magasin parisien avec des animations sur le thème du voyage. Pour fêter les 100 ans du grand magasin boulevard Haussmann, Louis Vuitton a revisité les vitrines mythiques sur le thème du « Bal du Siècle ». Dans un univers inspiré du voyage, la maison française fera danser flamands roses, lémuriens, pandas pingouins… aux côtés de poupées peintes à la main et habillées en Louis Vuitton. Le tout prendra place au cœur d’un décor féérique, imaginé comme une grande réception de Noël. Ces jolies vitrines seront dévoilées le 9 novembre 2012. Plus que quelques jours à attendre pour les découvrir…

Lorsqu’on rassemble Louis Vuitton et Marc Jacobs, ça donne une Expo mode à ne surtout pas louper en 2012 !

L’un né en 1821, malin, curieux et déterminé, a commencé comme apprenti layeter-emballeur, rue St Honoré. Durant cette période il va observer la population française et ses mutations. Louis Vuitton a su deviner les besoins et envies de ses futurs clients, qui étaient des industriels, des bourgeois, ou encore des touristes fortunés. Ses malles dotées du célèbre monogramme connaissent un succès exceptionnel (tout comme les sacs du même style aujourd’hui encore).

L’autre, né en 1963, a grandit à New York. Il a dans un premier temps créé sa propre marque, avant d’être nommé, très jeune, créateur de la maison Perry Ellis, c’est là que Marc Jacobs se démarque grâce à son style et se différencie en acceptant de dessiner sous le nom d’un autre. Marc Jacobs ce travailleur plein d’idées ne tarde pas à devenir le chouchou des rédactrices de mode, et à séduire Bernard Arnault. Il devient donc en 1997, le Directeur Artistique de la maison Louis Vuitton.

Tous deux ont su s’imprimer de leur époque et de leurs codes pour faire de la griffe Louis Vuitton, une enseigne de mode de haute couture mondialement connu dans un premier temps, mais également présentant des collections à la pointe des tendances. Avec Marc Jacobs, c’est la première fois que la marque présente une collection de prêt-à-porter hommes et femmes, ainsi qu’une ligne d’accessoires, il réussi cela tout en apportant un air neuf à la marque.

C’est donc du 9 Mars au 16 Septembre 2012, que le Musée des Arts Décoratifs de Paris, va rendre hommage à ses deux grands hommes de la mode française en leur offrant 1 500m2 d’exposition avec pas moins de 300 objets répartis sur 2 niveaux. L’exposition consacre chaque étage à l’un des créateurs dans une scénographie de Samantha Gainsbury et Joseph Bennett. Plutôt une analyse, qu’une simple rétrospective, ce sera un vrai parallèle entre ces figures du luxe français et leur manière de s’être approprié les phénomènes et codes culturels de leur époque afin d’écrire l’histoire de la mode.