Gil Rigoulet, photos inédites de Molitor en 1985

Un coffret inédit de photographies de la piscine Molitor en 1985 par Gil Rigoulet nous replonge dans l’univers du lieu mythique. Images exclusives et intemporelles, on retrouve l’artiste en immersion totale au bord de l’eau, près des cabines numérotées ou du bar le Pacific Molitor.

Tirages argentiques et polaroid couleur compose ce coffret inédit édité en 400 exemplaires par The (M) editions.

Le livre coffret sera en vente pendant Paris Photo à la librairie 7L, Karl Lagerfeld, rue de Lille à Paris, à la librairie d’art d’Artcurial et à partir du 20 novembre chez Claire de Rouen Books à Londres, à la librairie de Carla Sozzani à Milan et sur le site www.the-m.fr.

Capture d’écran 2015-11-09 à 11.32.00Capture d’écran 2015-11-09 à 11.34.04

 

 

 

Capture d’écran 2015-11-09 à 11.34.15

Great English Slogans, la pub américaine des 60 dernières années

Couverture Great English Slogans

Great English Slogans est un livre à la fois de grammaire anglaise pour les étudiants et actifs français désireux d’apprendre l’anglais et un livre d’anthologie de la publicité anglaise et nord américaine des 60 dernières années.

Dans une totale fantaisie, les règles de grammaire, si difficiles à cerner, sont expliquées et illustrées à partir de slogans publicitaires et de phrases du cru de l’auteur.

Chaque campagne (une centaine) est représentée et commentée non seulement sur le plan de la linguistique, mais également sur le plan de l’histoire, de la sociologie de l’époque et de la stratégie commerciale déployée par l’entreprise à travers sa campagne.

Un livre instructif tout en étant amusant et décalé, à découvrir !

 

Great English Slogans, Alain Levy aux Editions Bréal

KOBJA, quand mode & taxidermie se rencontrent

page5image4008

Créée par Monika Jarosk, Kobja est une Maison d’accessoires de mode uniques qui mélange la fascination de la créatrice pour les animaux aux souvenirs des contes de fées.

Chaque pièce est réalisée avec des peaux entières de crapauds (espèces non protégées d’Amérique du Sud) récupérées puis tannées et transformées par des taxidermistes. Ce procédé rend chaque pièce unique puisque chaque crapaud est unique.

La fabrication est réalisée à Millau puis le travail de petite maroquinerie est effectué dans l’atelier parisien de la Maison Kobja. La collection se compose de sacs, petite maroquinerie, coques de téléphone disponibles dans des couleurs pop.

Kobja est distribuée aux Galeries Lafayette à Paris, et dans le monde entier dans des boutiques exclusives à Tokyo, Milan, New-York, Moscou… et sur www.kobja.com/

 

 

Marie Claire Shoes First aux Galeries Lafayette

 

Capture d’écran 2015-10-22 à 17.51.30

Les Galeries Lafayette et Marie Claire vous invitent à une soirée où les chaussures seront à l’honneur, le jeudi 29 octobre. Les shoes addict seront satisfaites avec un défilé spécial sneakers et souliers, le moyen de se mettre à jour sur toutes les nouvelles tendances de l’automne/hiver 2015.

Vous pourrez profiter de nombreuses animations : la collection capsule de Jonak x Wear My Lemonade sera dévoilée en exclusivité, Gaelle Constantini, la créatrice de Pimp My Shoes, présentera sa nouvelle collection et la possibilité de personnaliser votre paire de UGG, entre autres.

Une soirée à ne pas manquer !

Toutes les infos ici : http://www.marieclaire.fr/,shoes-first-la-soiree-qui-vous-permettra-de-gagner-des-chaussures,782875.asp

 

 

James Bond & son amour des montres

couv EXE BOND.jpg

Royal Quartz et Les Editions du Cherche-Midi co-éditent « James Bond, l’espion qui aimait les montres » de Frédéric Liévain. Depuis sa création par Ian Fleming en 1952, James Bond ne s’est jamais séparé de…sa montre. Bien plus que de luxueux accessoires, les montres ont façonné la « James Bond way of life ». Dans les romans comme dans ses films, James Bond est un véritable maitre du temps.

Frédéric Liévain, journaliste-réalisateur, cinéphile, grand admirateur des aventures de l’agent 007, a ainsi publié de nombreux articles et réuni une collection de documents et anecdotes inédits sur les montres de James Bond. L’occasion pour les passionnés d’horlogerie de (re)découvrir les modèles mythiques portés par l’espion : la Submariner de Rolex, la Digitale de Seiko ou encore la Seamaster d’Omega.

A paraitre le 5 novembre 2015,
Frédéric Liévain, « James Bond, l’espion qui aimait les montres »
Collection Beaux Livres – Royal Quartz et Cherche-Midi